Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
AUTERCOVEC

une halle jouxtant la gare est louée à une association d'agriculteurs locaux.

 

En Rhône-Alpes, la SNCF sollicite des opérateurs privés pour développer des nouveaux services dans les gares
[ 06/09/10  - Les Echos]

Des milliers de mètres carrés de locaux appartenant à la SNCF vont être rénovés et loués à des opérateurs privés ou associatifs, afin de revitaliser et rentabiliser les gares. Inauguré en Rhône-Alpes, ce nouveau modèle doit faire des émules dans d'autres régions.
DENIS MEYNARD, Les Echos
L'expérimentation initiée en 2009 pour revitaliser plusieurs gares rhônalpines a convaincu ses promoteurs, le conseil régional et la SNCF. Les deux partenaires vont lancer en septembre un nouvel appel à projet sur 7 gares : Saint-Chamond (Loire), Evian et Chamonix (Haute-Savoie), Lentilly, Charbonnières, Lyon Saint-Paul et Villefranche-sur-Saône dans le Rhône

. Mais l'installation de commerces classiques ne se révèle pas forcément rentable dans les haltes ferroviaires des petites localités, qui génèrent peu de trafic ou qui sont excentrées par rapport au coeur de ville. D'où 

l'idée d'élargir le panel à d'autres activités de service, privées ou associatives. Ainsi, à Vinay (Isère), sur l'axe Grenoble-Valence, une halle jouxtant la gare est louée à une association d'agriculteurs locaux. Les usagers de cette ligne peuvent déposer le matin un panier vide qu'ils récupèrent le soir garni de fruits et légumes.
A Roanne (Loire), les abonnés du TER sur Lyon ou Saint-Etienne pourront bientôt déposer leurs enfants de deux mois à quatre ans dans l'ancienne consigne reconvertie en crèche : « Une première en France », se réjouit Bernadette Laclais, vice-présidente du conseil régional en charge des transports et maire PS de Chambéry (Savoie). Au préalable, 210.000 euros ont été investis dans la rénovation de la bagagerie, notamment pour son insonorisation, et la création d'un espace extérieur clos, ouvert sur le parvis de la gare. La gestion de cette structure de 9 places a été confiée à Garderisettes (groupe Babilou). Au-delà de la plage horaire établie, entre 6 h 45 et 19 heures, les 4 salariés assureront un service intégrant les aléas propres aux transports ferroviaires (panne, accident).
Une offre innovante
Parmi les gares secondaires dont les bâtiments sont surdimensionnés par rapport à l'effectif cheminot, celle de Saint-Chamond (Loire), située sur l'axe TER Saint-Etienne-Lyon, le plus fréquenté de l'Hexagone hors Ile-de-France avec 15.000 passagers par jour, pourrait à son tour accueillir une crèche en plus d'activités plus classiques, telles qu'un « point chaud » et un PIMMS (point d'information médiation multiservices).
Dans la vallée du Rhône, la gare de Vienne (Isère) est désormais dotée d'un
multistore offrant des services innovants : espace de petites annonces et d'information locale, point de rencontre voyageurs, prêt de parapluie, accès Wi-Fi, surveillance du parc à vélos, relais colis. La branche gares et connexions, créée début 2010 au sein de l'entreprise publique, à qui est confiée la valorisation du patrimoine immobilier sur l'ensemble de l'Hexagone, « regarde dans de nouvelles directions », observe Gérard Charreyre, directeur des gares de la Loire. En proposant à des coûts compétitifs, exonérés de droit au bail, des surfaces bâties et un flux de passagers à des gérants de mini markets, mais aussi des espaces de bureaux adaptés aux professions libérales (infirmier, kiné, médecin) ou aux banques.

Partager cette page

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :